lundi 24 avril 2017

Ce que les Martiens et les Vénusiennes ont appris



   Les Martiens et les Vénusiennes sont parvenus à vivre ensemble en paix parce qu’ils ont su mutuellement respecter leurs différences. Les Martiens ont appris à respecter le besoin qu’ont les Vénusiennes de parler pour se sentir mieux. Et ils ont compris qu’ils pouvaient leur manifester un utile soutien moral simplement en les écoutant.  Les Vénusiennes, elles, ont appris à respecter la réaction martienne de retrait en soi-même en temps de stress et la fameuse caverne masculine a fini par perdre à leurs yeux son caractère mystérieux et alarmant.
   Les Martiens ont réalisé que les attaques, les reproches et les critiques des Vénusiennes à leur endroit n’étaient que temporaires et que, très vite, celles-ci se sentaient mieux, les acceptaient et les appréciaient de nouveau.
   En apprenant à écouter leurs compagnes, les Martiens ont découvert à quel point les Vénusiennes apprécient de pouvoir parler de leurs problèmes. Dans le même temps, ils ont retrouvé la paix de l’esprit en comprenant enfin que le besoin des Vénusiennes de se raconter n’était pas lié à quelque déficience de leur part à eux. Ils ont aussi découvert qu’une fois qu’une Vénusienne sait qu’elle a été entendue, elle cesse de se plaindre et réagit de manière très positive. Forts de cette information, les Martiens ont ouvert leurs oreilles et leur cœur aux Vénusiennes. […]
   Les Vénusiennes ont quant à elles retrouvé la paix de l’esprit quand elles ont enfin compris que ce n’était pas parce que leur Martien chéri rentrait dans sa caverne qu’il ne les aimait plus autant. Elles ont appris à se montrer plus tolérantes avec lui dans les moments de stress, et notamment à cesser de s’offusquer lorsque leur partenaire se montrait anormalement distrait.
   Aujourd’hui, lorsqu’une Vénusienne voit le regard de son interlocuteur masculin se perdre dans le vague pendant qu’elle lui parle, elle s’interrompt bien poliment et attend qu’il s’en rende compte, puis elle recommence à parler. Elle sait qu’il est parfois difficile pour un Martien de lui accorder toute son attention. Et, grâce à cette méthode douce, elle obtient de bien meilleurs résultats que lorsqu’elle se plaignait.
   Les Vénusiennes ont aussi renoncé à prendre ombrage des retraites des Martiens en eux-mêmes. Pendant ces périodes, elles oublient pour un temps les conversations intimes et en profitent pour voir leurs amis et discuter de tout et de rien avec elles, ou pour faire du shopping.
  Et les Martiens, se sentent aimés et acceptés tels qu’ils sont, ressortent beaucoup plus vite de leur isolement qu’ils ne le faisaient avant que les Vénusiennes n’aient leur mode de pensée.


                       John Gray: Les hommes viennent de MARS, Les femmes viennent de VENUS

2 commentaires:

  1. Pour que tout ça fonctionne, il faut que homme et femme lisent ce livre ensemble et en parlent!

    RépondreSupprimer